Le projet de loi de finances pour 2018 rattrape les groupes, qu’ils soient intégrés ou non.